Avenue du Val de Montferrand

  Av. du Val de Monferrand, vers 1907   Av. du Val de Monferrand, vers 1908
Av. du Val de Montferrand. Jardinière hippomobile, vers 1924     La Croix et l'Eglise, vers 1926
 

Cette avenue est aujourd’hui la rue principale du village avec la mairie et des commerces.
Au début du XVIIème siècle, la rue était dénommée la Douque (de l’occitan doga, douve, fossé de rempart). Elle se limitait à l’espace entre le Lirou et la croix dite du boulodrome.
En 1850 un nouveau chemin fut ouvert à l’est entre la Douque et la colonie agricole de Notre-Dame-des-Champs. Il fut prolongé l’année suivante jusqu’à Saint-Mathieu-de-Tréviers en passant par les Cazarels et la Salade (voir photo d’une jardinière).
Pour remplacer l’étroit pont médiéval peu commode, un nouveau à deux arches fut construit sur le Lirou en 1856, dans le prolongement de l’avenue.
Son parapet fut détruit par la terrible inondation de 1933. Le pont à arche unique actuel le remplaça.
Le bâtiment de la mairie a connu une histoire mouvementée. Le premier projet de construction d’une mairie-école date de 1837, mais les travaux ne commencèrent qu’en 1860. Deux ans plus tard, le 11 octobre 1862, le côté droit de l’école des filles s’effondra à la suite d’inondations. Un projet d’agrandissement fut lancé en 1870, mais la somme devant y être affectée servit à armer une section de la Garde Nationale, lors de la guerre contre la Prusse. L’agrandissement fut enfin réalisé en 1883 avec la fermeture du renfoncement central et l’aménagement des logements de fonction de l’instituteur et de l’institutrice.