slide-publication-v2

Le compte administratif 2014 de votre commune

carre-mat-veAprès une année de mandat, nous vous présentons le compte administratif 2014 voté à l'unanimité lors du Conseil Municipal du 18 mars 2015.  Le bilan fait apparaître un résultat de clôture de fonctionnement de 283 892€ et un excédent d'investissement de 118 413€.  Le résultat est réparti, pour l’année 2015, à hauteur de 43 892€ dans le budget de fonctionnement et de 240 000€ dans le budget destiné à l'investissement. Ces chiffres apparaîtront dans les chapitres «Recettes» en Fonctionnement et Investissement dans le prochain budget 2015.
 

QUE SONT LES DEPENSES DE FONCTIONNEMENT  ?

graphe1

Les charges à caractère général regroupent les dépenses d'énergie : les fluides (eau, gaz, électricité) ; les subventions aux cantines scolaires ; les fournitures scolaires ; les travaux, en particulier ceux réalisés à l'école de musique, aux terrains de tennis, dans les écoles ; les contrats d'entretien et de sécurité des bâtiments  ; l’entretien des espaces verts (par exemple, l’élagage des arbres).

Les charges de personnel comprennent les salaires et les cotisations sociales de tout le personnel travaillant sous l’autorité de la Mairie : le personnel titulaire ou non ; le personnel sous contrat comme les emplois d'avenir ; les intervenants extérieurs lors des activités périscolaires.


Les charges financières représentent le remboursement des intérêts de la dette et les autres charges couvrent les indemnités du maire et de ses adjoints ; les contributions obligatoires dont le service incendie (SDIS), le budget du CCAS et les subventions aux associations.

En 2014, les dépenses de fonctionnement s'élèvent à 1 279 517 € contre 1 140 470 € en 2013, soit une augmentation de 12.2% en raison notamment des travaux indiqués ci-dessus, de la mise en place des activités périscolaires (personnel, locaux, matériels) et du début du remboursement de l'emprunt effectué en 2013 pour financer le restaurant scolaire et le préau de l'école élémentaire, ainsi que les travaux des Moulières et Asphodèles.

tableau1

En 2014, les principales charges sont les dépenses d'énergie, les fournitures, les travaux de voirie et sur les bâtiments. Le remboursement de l'emprunt de 1 million d'euros a commencé, ce qui explique l'augmentation sensible des charges financières.

QUE SONT LES RECETTES DE FONCTIONNEMENT  ?

graphe2

Les recettes de fonctionnement comprennent le remboursement sur rémunérations du personnel, les produits des services (cimetière, loisirs, services périscolaires) ; les impôts et taxes sur les habitations, le bâti et le non bâti, sur l'électricité et les droits de mutation ; les dotations et les revenus de gestion courante (location d'immeubles).

Le total des recettes de fonctionnement est en augmentation de 7% en 2014 (1 510 746€ contre 1 412 240€ en 2013). Cette différence s’explique par l'augmentation des valeurs locatives et les dotations fixées par l'Etat.

 

 

QUELS INVESTISSEMENTS POUR LA COMMUNE  ?

graphe3

Nos dépenses d'investissement ont été de deux types  :

triangle-vertLes opérations d’équipement qui ont concerné les travaux de voirie de la Déridière, les travaux d'électrification (nouvelles lampes), la démolition de l'ancienne cantine de l'école élémentaire, l'aménagement du local de sport dédié aux activités périscolaires, les différentes études de projets (traversée du village et Agenda 21), et enfin l'acquisition du terrain de la baume de Caucalière.
triangle-vertLes charges financières qui concernent les remboursements d’emprunts contractés en 2001 et 2013 (travaux de voirie, bâtiments et réseaux).

De fait, les dépenses réelles d'investissement s'élèvent à 416 855€ en 2014 contre 883 571€ en 2013, soit  une diminution de 52.8%  liée au retard du début des travaux sur les Moulières et Asphodèles. Ce retard est principalement lié à l'obtention tardive des accords des principaux intervenants.

Les recettes d'investissement concernent principalement les subventions (30,2% proviennent du Conseil Général, de la Région et des services de l'Etat) et les dotations de l’Etat (69,8%) pour un total de 535 269€ en 2014 (593 294€ en 2013).

LE BILAN 2014

Au 1er janvier 2013, la dette de la commune était de 180 € par habitant. Au 1er janvier 2014, cette dette est de 720 €. En moyenne, pour une commune de 500 à 2 000 habitants, la dette est de l'ordre de 601€. L'augmentation s'explique par la souscription du prêt d'un million d'euros en 2013.

Le bilan (dépenses/recettes) de la commune est conforme au budget voté en mars 2014 en dégageant un autofinancement pour les investissements.
Les principaux projets au budget 2014 (restaurant scolaire, préau, démolition de l'ancienne cantine) sont terminés, les travaux des Moulières et des Asphodèles démarreront en 2015 et se continueront en 2016.

Lors d’une prochaine Newsletter, nous vous présenterons les projets pluriannuels de la commune avec leur impact sur le budget 2015  ! Un peu de patience donc  : ce budget a été voté en Conseil Municipal le 17 avril 2015 !
preau-ecole380dstennis380

 

 

 

logo-blanc

Mairie des Matelles

70, avenue du Val de Montferrand
34270 Les Matelles
Tél: 04 67 84 18 68
Fax : 04 67 84 27 10
Nous contacter

Communauté
de Communes

grand-pic-st-loup

Mentions Légales - Copyright 2014 tous droits réservés.

Design ab7